La Maison du possible en Ariège

Être prof ne s'improvise pas… c'est un métier et ce n'est pas toujours le vôtre ! Gérer les devoirs, les questions, les horaires, et parfois les conflits, comment gérer l'école à la maison ?
Répondre
Helene Calas
Messages : 5
Enregistré le : ven. nov. 13, 2020 2:56 pm

La Maison du possible en Ariège

Message par Helene Calas »

Nous avons créé, il y a 11 ans, une association en Ariège, à la base pour enfants précoces. Nous avons toujours accepté tous les enfants, sans demander de bilan QI.
Nous proposions des ateliers pour les enfants, un soutien pour les parents, des conférences, etc.
Devant l'accélération de la déscolarisation des enfants que l'on avait et d'une manière générale dans notre département, nous avons décidé en décembre 2019 de créer un lieu pour accueillir au mieux ces enfants. De ce fait, nous avons découvert le monde de l'instruction en famille (IEF).
Nous proposons donc, depuis février 2020, des ateliers pour les enfants et nous travaillons aussi main dans la main avec les parents.
Quelques exemples d'ateliers : Médiation animale, Architecture, Dessin, Sciences, Bois, Cirque, Marionnettes, Clown, Danse libre, Langage, Relaxation coréenne, Eveil musical, Goûter philo, Ateliers sensoriels, Ateliers sur les émotions, etc.
Nous travaillons avec des professionnels, tels que une psychologue, une psychomotricienne, une orthophoniste, une sophrologue, etc, qui aiment sortir du cadre de leurs cabinets.
Notre marque de fabrique c'est que nous voyons l'enfant dans son entièreté, que nous avons besoin que les parents nous parlent de leurs enfants et de ce qu'ils attendent de nous, que nous faisons un retour aux parents de ce que l'on voit dans nos ateliers.
Avec le covid, nous avons vu plusieurs vagues d'enfants déscolarisés, en mai, septembre, novembre; et une autre arrive en janvier 2021, l'obligation du port du masque à partir de 6 ans ainsi que certaines mesures ont poussé beaucoup de familles en dehors de l'éducation nationale.
Nous voyons des familles, qui pratiquaient l'IEF avant le covid, supporter beaucoup mieux les conséquences de ce virus que les familles dont les enfants étaient scolarisés.
Nous voyons des enfants, encore scolarisés, qui vivent très mal les contradictions des mesures dans leur établissement, ainsi que des parents qui sont aussi très mal à cause des mesures drastiques dans leur milieu de travail. Le covid est donc rentré dans nos paramètres; c'est un élément comme un autre, nous nous adaptons donc.
La Maison du possible est duplicable ailleurs...
Répondre

Retourner vers « Ecole à la maison »